Sombre ?

NOVEL : How to Live as the Enemy Prince 5.1

GS NATION

How to Live as the Enemy Prince

[Traducteur : Simpoy]

[Checker : KTL]

 

 

Épisode 2 : Je n’ai pas tant grandi que ça – Chapitre 5.1

 

Hatsua, le roi fondateur de Kailis et membre des Huit Héros qui ont scellé Le Mal lors de La Bataille des Dieux, épousa Sispanian et fit d’elle sa reine.

 

Sigmund Khan Sispanian.

 

Ils se connaissaient tous les deux depuis longtemps. Elle était en effet de la race des anciens dragons, mais elle aussi était un membre des Huit Héros. Cependant, elle ne se maria pas à Hatsua pour son propre « divertissement », mais par véritable amour.

 

En d’autres mots, ce n’était pas Hatsua qui avait fait de Sispanian sa reine pour son royaume, mais elle qui avait fait de lui son compagnon.

 

Celle-ci espérait par ailleurs que leur descendance soit spéciale. Seules ses lignées directes partageaient le même sang qu’elle. Ceux-ci avaient donc un pouvoir de guérison et un talent inné pour la magie et étaient connus comme « la bénis de Sispanian ».

 

En partant de ce principe, la blessure sur la main de Calian aurait déjà dû guérir.

 

Son cœur ne devrait pas le faire souffrir à chaque fois qu’il utilise son mana.

 

Face à ces deux faits, il afficha une légère tristesse.

 

« La coupure est toujours là. »

 

L’entaille reçue du couteau de Franz ce matin n’avait toujours pas commencé à se refermer. Bern commença même à suspecter le fait que le véritable père de Calian n’était pas le roi Rumein, mais il souvint alors que ses blessures passées se soignaient normalement.

 

Ce qui veut dire que ce n’était qu’un problème récent.

 

Mais ce n’était pas tout.

 

Bern était un chevalier et l’un des six maîtres épéistes du continent. Son ancien corps était robuste et fort, adéquat à l’activité physique. Cependant, il se demandait si ce corps pourrait produire une telle aura.

 

Il se concentra alors sur son mana et réalisa qu’il avait trois cercles proches de son cœur. Au même moment, un vaste savoir qui lui était auparavant inconnu envahit son cerveau.

 

« Mon cœur brûle quand j’essaye de manier le mana. »

 

Cela lui prit deux jours à réaliser qu’il était un mage, mais la même douleur persistait dans sa poitrine à chaque fois qu’il tentait d’utiliser de la magie. Il l’avait déjà ressenti lorsqu’il avait rattrapé le couteau de Franz, mais elle n’était pas aussi vive à ce moment-là. À cet instant, Bern avait inconsciemment essayé de bloquer le projectile avec le corps frêle de Callian et en résultat cette entaille.

 

Il essaya une nouvelle fois de concentrer son mana, mais le constat fit le même. Il grimaçait et serrait le poing sur son torse.

 

« S’il a déjà trois cercles à son âge, c’est qu’il devait bien s’entraîner. »

 

Mais la partie la plus frustrante, c’est qu’il n’a aucun souvenir de cette douleur vive les précédentes fois où il maniait le mana. Peut-être que tout a commencé lorsqu’il a atterri dans ce nouveau corps.

 

« Je ne peux pas utiliser de magie, avec ça. C’est problématique. »

 

C’était quelque chose de compliqué. Non, dangereux, même.

 

Réalisant que ce n’était pas qu’un problème tiers qu’il pouvait ignorer, Calian commença à réfléchir au problème plus sérieusement.

 

Il avait besoin de demander de l’aide à quelqu’un, mais il n’y a pas grand monde dans le palais royal qui pourrait conseiller le jeune prince. Il refit attentivement le tour de ses souvenirs, mais ne trouva aucune solution.

 

Il se dit qu’il pourrait réfléchir à tout cela pendant son bain. Bientôt, l’eau cessa de couler et le dispositif magique contrôlait la température de manière à ce qu’elle ne baisse pas. Tout cet ingénieux système avait été conçu par les mages. Les yeux de Calian s’illuminèrent soudain.

 

« Les mages… Mais bien sûr, les mages. »

 

Pris d’une joie intense, il frappa le plat de l’eau de sa main.

 

« Alan Manassil. »

 

Alan Manassil était l’un des trois mages à avoir un jour atteint le septième cercle et était non seulement le plus jeune, mais aussi le plus talentueux et le plus idéalisé de tous les sorciers.

 

À l’époque de Bern, il y a dix ans, Alan avait visité la ville, lors du festival d’anniversaire du roi Rumein. Il ne connaissait pas les détails, mais il savait en tout cas qu’Alan s’était rendu aux portes du palace habillé de haillons. Les gardes l’avaient de ce fait empêché d’y entrer et il se rendit alors au royaume de Riverrun. Dix ans plus tard, il devient le premier mage du continent tout entier à avoir atteint le huitième cercle.

 

Son savoir sur le mana était ultime et Calian fut certain qu’il était l’homme qui pourrait l’aider avec ce problème.

 

« Ce serait bien si je saisissais cette opportunité pour le mettre de mon côté. » se murmura-t-il à lui-même.

 

Le soutien d’un puissant sorcier était équivalent à la loyauté d’un chevalier. Si Alan rejoignait les rangs de Calian, alors tous les mages de Kailis seraient également de son côté.

 

« Ma mort ne sera pas sans conséquence, avec ça. »

 

Personne ne pouvait poser la main sur Franz à cause du pouvoir qu’avait sa mère. Et pour son autre frère Randall ? Sa mère, Aisha, ancienne reine de Kailis et première princesse du Saint Royaume de Tensil est morte d’une maladie. Ce fait faisait de Randall un membre de la famille royale de Tensil, ce qui avait pour effet d’empêcher quiconque d’également poser la main sur lui.

 

Si Calian arrivait à avoir Alan de son côté, il aurait alors lui aussi ce genre de pouvoir.

 

Ses yeux se plissèrent.

 

« Mon nom sera ajouté à la liste des candidats à la succession du trône. »

 

Bien que le royaume ait été fondé par un dragon, Kailis discriminait fortement les mages à cause de la reine Silicia. Ceux-ci attendaient presque que quelqu’un renverse la situation.

 

Et si Calian recevait le soutien de tous les sorciers du pays ? À partir de cet instant, peu importe quelle famille était derrière lui, les mages sont un choix bien meilleur.

 

Bien sûr, puisque le roi Rumein n’a actuellement que trente-sept ans, la succession au trône n’est pas une nécessité pour lui. Cependant, il faudra attendre peu de temps avant que la bataille pour la couronne ne commence et huit ans plus tard, ce sera Franz qui l’atteindra.

 

Calian tenta une nouvelle fois de rassembler son mana.

 

Une vive douleur lui traversa une nouvelle fois la poitrine et celui-ci se courba.

 

« Je vais d’abord devoir prendre contact avec Alan Manassil. »

 

Une fois cette chose faite, il pourra se permettre de passer à l’étape suivante.

 

Il avait en effet besoin de rencontrer un enfant assez particulier. Si Alan lui sauve la vie, alors Calian fera de même pour lui. Le jeune pourra alors faire de lui son arme.

 

Plus qu’un mois avant l’anniversaire du roi Rumein.

 

Calian prévoyait la date de sa mort dans les mêmes eaux.

 

Les événements se chevauchaient par ailleurs avec une étrange coïncidence.

 

« Je vais devoir prendre sur moi et attendre. »

 

– Splash !

 

Il frappa une nouvelle fois l’eau de son bain du plat de sa main.

Tags: Lis des novels NOVEL : How to Live as the Enemy Prince 5.1, novel NOVEL : How to Live as the Enemy Prince 5.1, lis NOVEL : How to Live as the Enemy Prince 5.1 en ligne, NOVEL : How to Live as the Enemy Prince 5.1 chapitre, NOVEL : How to Live as the Enemy Prince 5.1 en haute qualité, NOVEL : How to Live as the Enemy Prince 5.1 light novel, ,

Commentaires

Chapitre 5.1