Sombre ?

NOVEL : How to Live as the Enemy Prince 5.2

GS NATION

How to Live as the Enemy Prince

[Traducteur : Simpoy]

[Checker : Kihy]

 

 

 

Épisode 2 : Je n’ai pas tant grandi que ça – Chapitre 5.2

 

– Tack !

 

Quand les yeux de Schatten Slake se posèrent sur Calian, celui-ci fit tomber son mètre ruban de sa main de surprise. Immédiatement, il le ramassa et alla en chercher un autre. C’était en effet la règle, tout objet qui a touché le sol ne doit entrer en contact avec la famille royale.

 

 Slake fixa à nouveau le jeune prince, tourna la tête comme pour s’en empêcher, mais reprit de plus belle quelques secondes après. Cette situation mettait Yan mal à l’aise. Enfin, la bouche de Schatten s’ouvrit pour en faire sortir quelques mots.

 

« Vous me rappelez tant Freya… »

 

« Slake ! »

 

Inquiet, Yan l’interrompit immédiatement. Comme s’il venait de réaliser l’impact de ses paroles, son visage prit un air confus et il s’inclina de tout son corps devant Calian.

 

« Mes plus sincères excuses, Votre Altesse. »

 

Le jeune prince était surpris par le soudain changement d’ambiance. Il se tourna vers Yan, mais celui-ci s’inclinait lui aussi de tout son corps.

 

« Je suis désolé. Je vais immédiatement dépêcher quelqu’un d’autre. » déclara le servant.

 

Calian fronça les sourcils, se demanda pour quelle raison ils avaient l’air tous deux si désolés, puis fouilla dans ses souvenirs pour en trouver la réponse.

 

‘Pourquoi est-ce qu’il faut que ce soit moi qui cherche ? Les images ne peuvent-elles pas venir directement à moi quand j’en ai besoin ?’

 

Cependant, il ne fallut pas fouiller bien longtemps pour trouver réponse.

 

« Oh… » laissa-t-il échapper surpris  de ce qu’il venait de découvrir.

 

Le Calian original aurait été pris de tremblement à la simple écoute de l’idée qu’il ressemble à sa mère. Raison pour laquelle il détestait voir son reflet. Il a longtemps souffert parce qu’il ressemble à quelqu’un qu’il n’a jamais connu.

 

Il comprit maintenant pourquoi Yan avait l’air si troublé à l’idée de lui amener un miroir. Il ne regarde habituellement jamais son visage, mais sortie de nulle part, il veut soudainement se voir.

 

‘J’ai de la chance de ne pas avoir été soupçonné…’

 

Il laissa échapper un lourd soupir. Bien sûr, il ne ressentait plus rien à l’écoute du nom de sa mère, mais surmonter un tel traumatisme en une matinée serait trop suspect. Il reprenait lentement ses marques, mais devait quand même montrer une certaine réticence. Il chercha les bons mots avant de s’adresser à Schatten.

 

« Continuez ce que vous êtes censé faire. Ce n’est pas nécessaire de vous expliquer, je sais que je ressemble à ma mère. »

 

Les deux hommes courbés furent tous deux surpris par les mots du jeune prince, mais pas de quoi éveiller des soupçons.

 

« Oui… Oui… Commençons. »

 

Schatten, qui était certain d’être mis à la rue après ça, se redressa et prit attentivement les mesures du corps de Calian, tandis qu’un assistant les notait.

 

Après quelques minutes, il eut fini son travail et donna quelques conseils au prince.

 

« Je pense que vous devriez manger davantage, Votre Altesse. Votre taille m’inquiète un peu. »

 

Calian ria. Il n’y avait aucune raison d’être offensé par ces mots. En réalité, il n’était pas si petit que ça, mais il était tout de même vrai qu’il était mince.

 

« Très bien. »

 

Puisque les mesures furent prises plus rapidement que prévu, le jeune prince s’attendait à avoir un peu de repos avant le dîner, mais cette idée fut chassée lorsque l’assistant apporta d’épais livres. Schatten les posa sur la table et les ouvrit.

 

« …? »

 

L’un avait des illustrations d’une grande variété de robes, tandis que l’autre contenait des échantillons de tissu, tous de couleurs différentes. Certains livres contenaient des esquisses de tout un tas de dentelle, d’accessoire, alors que d’autres étaient remplies de boutons et de chaussure.

 

« Tout ça ? » demanda Calian, une grimace au visage.

 

Schatten lui lança un petit regard qui semblait vouloir dire que ça ne faisait que commencer.

 

« Nous devons maintenant choisir un design, Prince. Vous avez le choix entre 4 ensembles différents. »

 

« … Combien ?! »

 

Exténuée, la réponse vint immédiatement de sa mémoire.

 

Il y avait au total 5 ensembles, dont la tenue cérémonielle qui avait déjà été choisie.

 

Calian devint  tout pâle.

 

‘Je vais devoir porter tout ça ?!’

 

Bern n’avait jamais expérimenté ça de toute sa vie. C’était sa mère, la reine, qui choisissait ce qu’il devait porter quand il était enfant et une fois devenu chevalier, il ne portait rien d’autre que l’uniforme conventionnel, pas la peine de porter d’autres tenues. De plus, Secretia n’avait aucun événement festif ou banquet somptueux qui nécessiterait 5 tenues différentes à la fois.

 

Cependant, il n’avait désormais plus sa mère présente pour choisir à sa place et n’avait plus non plus son uniforme de chevalier. Yan, le sentant un peu troublé, déclara :

 

« Vous avez bien changé ces derniers temps, vous ne trouvez pas ? Puisque vous n’avez aucun rassemblement de noblesse ce mois-ci à cause des préparations de l’événement, l’anniversaire du roi sera la première apparition du « nouveau vous » à la vue de tous. »

 

En résumé, il venait de dire « Choisissez bien votre tenue pour faire bonne impression du nouveau Calian. »

 

‘Okay, j’ai compris.’

 

Il jeta un coup d’œil à la myriade de livres disposés sur la table. Leur simple vue l’épuisait. Ces vêtements allaient-ils vraiment attirer l’attention sur une personne qui ne sait même pas utiliser le mana ?

 

« Je ne sais pas vraiment ce que je veux. Vous pouvez décider pour moi. »

 

Le « vous » faisait référence à Yan et aux femmes de chambre. Le jeune prince voulait échapper à cette tâche et le visage de son servant prit un air inquiet.

 

« Êtes-vous certain de votre choix ? »

 

« Bien sûr. »

 

Tout en hochant la tête, il s’asseyait sur un sofa.

 

La guerre entre les femmes de chambre avait commencé et leur passion brillait plus fort qu’une flamme.

 

Celles-ci qui étaient restées silencieuses face au prince pendant deux jours commençaient enfin à parler et à se démarquer.

 

Calian, spectateur du remue-ménage, lançait occasionnellement un commentaire ou deux.

 

« Pas de ruban royal. Pas même le plus petit du monde. »

 

Un petit moment de déception se fit sentir avant qu’elles ne repartent avec une autre idée.

 

« Pas trop de ruchés non plus. » reprit-il.

 

Malgré les avis contraires du jeune prince, elles n’abandonnaient pas,

 

« … Et pourquoi pas de la dentelle ? »

 

‘Qu’est-ce qu’elles essaient de faire, au juste ?! Et puis quoi encore, des perles ?!’ se dit-il.

 

Au fur et à mesure des avis, il finit par se joindre à la guerre des mots.

Tags: Lis des novels NOVEL : How to Live as the Enemy Prince 5.2, novel NOVEL : How to Live as the Enemy Prince 5.2, lis NOVEL : How to Live as the Enemy Prince 5.2 en ligne, NOVEL : How to Live as the Enemy Prince 5.2 chapitre, NOVEL : How to Live as the Enemy Prince 5.2 en haute qualité, NOVEL : How to Live as the Enemy Prince 5.2 light novel, ,

Commentaires

Chapitre 5.2