Sombre ?

NOVEL : SSS Class Suicide Hunter 7

Tous les chaps sont ici: NOVEL : SSS Class Suicide Hunter

————————————————————————–

GS NATION

SSS Class Suicide Hunter

[Traducteur : Kuro]

[Checker : Nagato]


Chapitre 7 : Une personnalité monologuant (1)

 

 

J’ai recherché des informations sur l’Épéiste Saint sur mon portable.

 

– À l’origine, il paraît que c’était un ancien venant d’un Conglomérat fortuné d’Europe du Nord.

 

– Son vrai nom est Marcus Calenberry. C’est regrettable, mais il paraît qu’il a abandonné sa famille, ses contacts et sa fortune pour entrer seul dans la Tour.

 

– Personne ne sait exactement quel genre de compétences il a.

 

– Il paraît qu’il a pour habitude de marmonner tout seul.

 

« Il n’y a aucune infos utiles. »

 

J’ai même cherché des interviews filmés mais je n’en ai trouvé aucun. Apparemment, cet ancien était le parfait opposé de l’Empereur de Flamme. Bien que ce dernier fût réputé pour son mauvais caractère, on pouvait facilement retrouver des informations sur lui n’importe où sur internet.

 

Alors que d’un autre côté, l’Épéiste Sainte était un mystère total.

 

Les informations présentes sur le vieil homme étaient très vagues. Il venait apparemment d’une grande famille fortunée. Il était, paraît-il, entré dans la Tour sans personne pour l’accompagner et il y avait des rumeurs qui disaient qu’il marmonnait seul. Tout cela n’était que des spéculations.

 

Quoi ?

 

J’ai tourné la tête vers une table située dans un coin. Là, l’Épéiste Saint était assis seul en buvant son verre de vodka au lait.

 

Au moins, c’est vrai qu’il se parle à lui-même.

 

Le vieil qui avait un style vestimentaire spécial était assis à une table avec sa boisson particulière et semblait se parler à lui-même entre deux gorgées.

 

« Ferme-la. Arrête d’être aussi bruyant. Depuis le début, tu as… » marmonnait-il.

 

Je ne pouvais pas parfaitement entendre ce que le vieil homme disait, mais il avait l’air de cracher chacun de ses mots avec énervement. C’était une scène horrible et je ne pouvais pas m’empêcher d’être effrayé.

 

Souffre-t-il de schizophrénie ?

 

Le Chasseur numéro un était un psychopathe schizophrène. C’était effrayant en soi. C’était comme être en possession d’une bombe nucléaire sans savoir quand est-ce qu’elle allait exploser.

 

… Non, si on y repense, Yoo Soo-Ha était un psychopathe lui aussi.

 

Peut-être qu’une des conditions pour devenir le numéro un était d’être un malade mental.

 

Presque tous les top rankers sont tarés.

 

J’ai secoué la tête et j’ai continué de faire des recherches sur internet. Cependant, la plupart des informations que je trouvais n’étaient pas fondées. Mais alors que j’étais sur le point de perdre espoir, un post sur un forum a attiré mon attention.

 

[Attention ! Top des mots qu’il ne faut jamais dire devant l’Épéiste Saint !]

 

Hmm ?

 

C’était un titre intéressant. Le thread avait été posté sur le site de la Communauté des Spécialités des Chasseurs. Un site sur lequel on pouvait jouer, discuter, et partager des informations seulement entre ceux ayant un Certificat de Chasseur délivré par l’Agence. Le poste avait été publié anonymement.

 

– Je l’ai vu de mes propres yeux. Il existe des mots interdits qu’il ne faut jamais dire devant l’Épéiste Saint si vous ne voulez pas mourir !

 

∟ Quels genre de mots ?

 

∟ Tout ce qui concerne ses petits-enfants. Il y a quelques jours, quelques chasseurs de haut rang se battaient contre l’Épée Sainte et l’un d’entre eux a dit des choses du genre :

 

Vu comment tu es, tes petits-enfants à l’extérieur ont dû bien souffrir.

 

Je parie que tu as appris à rester seul car ils n’osaient pas être à tes côtés.

 

Je me demande à quel point ils seront gênés s’ils te voient te comporter comme ça.

 

– Et ensuite, il est mort !

 

∟ Quoi ? Mort ?!

 

∟ Oui. Il a été tué. En fait, il a juste pu dire ‘Je me demande à quel point ils seront gênés s’ils…’ avant de se faire trancher la gorge. Sa tête a été séparée de son corps en un clin d’œil.

 

Les commentaires après celui-ci se sont déchaînés.

 

– Dis pas de conneries.

 

– C’est sûrement une rumeur que les grandes guildes ont propagé !

 

– Comme il vit bien sa vie, les gens essaient de le rabaisser plus bas que terre.

 

Presque tous ceux qui répondaient ne croyaient pas à cette histoire, mais l’auteur du commentaire initial insistait.

 

– Croyez-le ou non, je m’en fiche ! J’ai juste pensé que je devais vous le dire, c’est tout.

 

– Bien sûr, je ne dis pas que l’Épéiste Saint s’est mal comporté. C’est la faute du mec qui a mentionné sa famille. Cependant, c’est sûr et certain que les grandes puissances se sont liguées contre lui à cause de cet incident. Vous pouvez le voir avec les médias qui s’acharnent sur lui, ces derniers jours.

 

– Bref, si vous rencontrez l’Épéiste Saint, un jour, vous devriez essayer. Pour que vous ayez une preuve que j’ai raison.

 

« … -as toujours été trop bruyant. Je vais m’en occuper moi-même, alors laisse-moi seul. »

 

Le vieil homme marmonnait depuis qu’il s’était assis à la table. On aurait vraiment dit qu’il avait un problème mental. Cependant, même s’il était schizophrène, cela ne l’empêchait pas de se tenir à la tête du monde. Le fait que ce vieux taré ait des bonnes compétences qui dépassent l’imagination restait inchangé.

 

Bien.

 

Et c’était bien assez pour moi.

 

Ça valait le coup d’essayer.

 

« Santé. »

 

« Ah, passez une bonne journée ! »

 

L’Épéiste Saint avait vidé son verre et s’était levé.

 

Dès qu’il a quitté la taverne, tous les clients ont simultanément repris leur souffle.

 

« Il est enfin parti. »

 

« Il doit être malade. Pourquoi n’arrêtait-il pas de marmonner ? »

 

« Ouais, je sais. D’ailleurs, l’alcool n’a plus aussi bon goût qu’avant… »

 

Il était probable que tous les clients attendaient que l’Épéiste Saint s’en aille, car ils se sont tous levés en même temps que moi.

 

Cependant, ils n’avaient sûrement pas la même intention que moi.

 

« Voilà l’argent pour la bière. »

 

Je me suis levé rapidement pour payer l’addition. Je n’avais pas de temps à perdre.

 

« Ah, oui. Merci. Revenez vite ! »

 

« J’y compte bien, la bière était délicieuse. »

 

Cling !

 

La clochette de la porte a sonné quand je l’ai ouverte et je suis sorti.

 

Il faisait déjà nuit et l’obscurité recouvrait déjà les rues.

 

Où es-tu passé ?

 

J’ai regardé autour de moi pour voir des foules sortir des nombreux pubs présents dans la rue. Des dizaines de personnes riaient aux éclats et titubaient en s’amusant des effets de l’alcool dans la fraîcheur de la nuit.

 

« Où es-tu, monsieur la Première Place ? »

 

Heureusement, après avoir cherché pendant un moment, j’ai trouvé ma proie.

 

Trouvé !

 

C’était uniquement grâce à ses vêtements particuliers. C’était probablement le seul homme dans tout Babylon qui portait un costard et se baladait avec une épée. J’ai rapidement rassemblé mes esprits et j’ai commencé à le suivre.

 

Quelles compétences possèdes-tu ?

 

Mon cœur battait à tout rompre.

 

L’Empereur de Flamme avait une compétence insensée de retour dans le temps qui était de rang EX. Alors quelle genre de compétences pouvait avoir l’Épéiste Saint, qui était le plus fort de la génération antérieure ? Peut-être qu’il possédait une compétence encore plus cheatée, qui sait ?

 

Et cette compétence serait bientôt mienne. Si j’étais chanceux.

 

***

 

Depuis combien de temps avais-je pris le vieil homme en filature ?

 

Nous avions quitté le cœur de la ville depuis longtemps et nous marchions à présent dans des petites ruelles. En continuant à le suivre, j’ai fini par m’éloigner des allées et des petites ruelles pour arriver en banlieue de la ville. Ici, il y avait un terrain vague où aucun bâtiment ni trace de construction n’était présent.

 

L’Épéiste Saint s’était enfoncé dans ce terrain vague.

 

« Hmm. »

 

J’ai encore un peu avancé avant de m’arrêter derrière un arbre.

 

« Cet endroit devrait être suffisamment convenable. »

 

L’Épéiste Saint s’est tourné, la lumière de la lune illuminant son corps vieilli.

 

« Pourquoi ne sortirais-tu pas de ta cachette, jeune homme ? »

 

« … »

 

« Personne ne saura ce qui se passera ici. »

 

Son regard était dirigé droit vers l’arbre derrière lequel j’étais caché. J’ai soupiré intérieurement.

 

Il m’a eu.

 

J’aurais dû m’y attendre. Depuis le début, c’était stupide de penser que le Chasseur le plus fort du monde ne remarquerait pas qu’il était suivi par un Chasseur de classe faible comme moi.

 

Je ne pouvais que blâmer ma propre négligence. Je me suis donc éloigné de l’arbre pour m’avancer.

 

« Ah, excusez-moi. Je voulais juste vous demander quelque chose, Épéiste Saint-nim »

 

J’ai essayé de parler le plus poliment possible, mais pour une certaine raison, le vieil homme éclata de rire.

 

« Quoi ? Ne me suivais-tu pas pendant tout ce temps ? Avais-tu si peur que ça de poser une question à un vieil homme comme moi ? »

 

« … »

 

Hein ?

 

Pour une certaine raison, on aurait dit que l’Épéiste Saint croyait que je faisais semblant d’avoir peur de lui. De plus, depuis qu’il s’était tourné vers moi, sa main était posée sur la poignée de son épée alors que je n’avais encore rien fait. Il semblait qu’il était prêt à attaquer à tout moment.

 

Hein ? Pourquoi ?

 

Bien sûr, je ne pouvais pas espérer mieux, puisque mon but premier était de me faire tuer par lui.

 

Mais je n’ai encore rien fait à part le suivre…

 

Peu importe qu’il sache mes intentions ou non, l’Épéiste Saint avait l’air d’être prêt à m’ôter la vie. Comme si, à ses yeux, j’étais déjà mort et qu’il voulait juste me faire plaisir en attendant le moment fatidique.

 

« … Ton jeu d’acteur est impressionnant. Tu dois vraiment être un assassin hors pair. »

 

« Pardon…? »

 

« Ne fais pas semblant de ne rien savoir. Les autres Chasseurs pourraient tomber dans ton piège, mais tu ne peux échapper à mes yeux. Je sais que tu es un assassin envoyé par la Guilde du Dragon Noir. »

 

Euh…

 

Vieil homme, tu as mal compris quelque chose, je crois. Mais devrais-je profiter de cette occasion ?

 

De toute façon, cette manière de faire fonctionnait aussi. Je n’aurais pas à parler de ses petits-enfants pour qu’il me tue. Même si je ne comprenais toujours pas pourquoi il avait pu confondre un pauvre Chasseur de classe F comme moi avec un assassin. Honnêtement, c’était au-delà de toute compréhension.

 

« Tch ! Tu es vraiment abominable. Viens par-là me dire la vérité en face ! »

 

L’Épéiste Saint m’a regardé en serrant les dents, comme si devant lui se trouvait un monstre dont il devait se débarrasser. C’était une expression très étrange qui me rendait incrédule.

 

« Ne te l’ai-je pas déjà dit ? Tu ne peux échapper à mes yeux. »

 

« Ce… Monsieur, je veux vraiment vous demander quelque chose… »

 

Au final, j’allais juste demander ce que je voulais savoir.

 

« Qu’est-ce qui vous fait tant croire que je suis un assassin ? Je n’ai pourtant rien fait qui pourrait vous le faire penser. »

 

« Ferme-la. »

 

Shling !

 

L’Épéiste Saint a dégainé son épée.

 

« J’ai plusieurs compétences. Parmi elles se trouve une compétence qui m’indique combien de personnes quelqu’un a tuées. Grâce à elle, j’ai pu éviter de nombreuses situations critiques. »

 

« … »

 

Quoi ? Je ne comprenais toujours pas.

 

Ah.

 

Je l’ai enfin réalisé quelques secondes plus tard.

 

J’ai tué Yoo Soo-ha.

 

C’était ça.

 

J’avais assassiné Yoo Soo-ha aujourd’hui parce que je savais qu’il allait devenir un monstre, mais les personnes de cette époque n’étaient au courant de rien. J’étais donc considéré comme un meurtrier.

 

Mais un meurtre est toujours un meurtre.’

 

En d’autres mots, l’ Épéiste Saint voyait probablement le chiffre 1 au-dessus de ma tête. Ce nombre devait être un indicateur de meurtres impartial, alors c’était normal que l’Épéiste Saint se méfie de moi.

 

« Oui, je comprends, monsieur l’Épéiste Saint. »

 

« Hmmm. »

 

« Même si vous vous méfiez de moi, je ne peux pas me dédouaner. Vous pouvez l’entendre comme une excuse banale mais je souhaiterai que vous m’écoutiez. Je vous ai suivi pour une raison importante. Je ne peux pas vous dire de quoi il s’agit, mais c’est vraiment important. Je le jure sur Dieu lui-même. »

 

C’était une déclaration sincère, mais la situation s’aggravait au lieu de s’améliorer. Plus l’Épéiste Saint écoutait mon petit speech, plus l’expression de son visage se durcissait.

 

« Dégoûtant. »

 

« Pardon ? »

 

« Je n’ai jamais vu un démon qui a tué autant de personnes oser agir d’une telle façon. Je n’ai pas non plus vécu de manière honnête mais… Je n’ai jamais commis un massacre aussi inconsidéré comme tu l’as fait ! »

 

Ses mots m’ont aussi bien confus qu’embarrassé.

 

« Non, attendez une seconde. Un massacre ? Je n’ai pourtant tué qu’une seule personne de toute ma vie. »

 

« Tu dois vraiment être sans honte, pour pouvoir déblatérer des mensonges pareils ! »

 

Shlack !

 

L’Épéiste Saint a pointé son épée vers moi et a dit :

 

« Je peux voir le nombre 4091 au-dessus de ta tête. »

 

J’étais abasourdi.

 

« C’est quoi… C-… Bordel… »

 

J’essayais tant bien que mal d’articuler « C’est quoi ce bordel ? » mais ma voix s’est estompée quand j’ai compris d’où venait le nombre de 4091.

 

Ah…

 

Le nombre venait de la fois où j’avais tué Yoo Soo-Ha.

 

Et.

 

C’est le nombre de fois où je me suis suicidé.

 

4090 fois.

 

Le nombre de fois exact que je m’étais tué.

 

« Prépare-toi, démon ! »

 

Si c’était bien ce que je pensais…

 

« Je ne sais pas si c’est la Sorcière du Dragon Noir ou quelqu’un d’autre qui t’a envoyé, mais je ferai tout mon possible pour te tuer ! »

 

Cela voulait dire qu’aux yeux de ce vieil homme, je n’étais rien de plus qu’un meurtrier qui avait assassiné 4091 êtres humains. Un frisson m’a parcouru le dos.

 

Non.

 

C’était un sérieux problème.

 

Il n’est plus simplement question de copier une compétence de l’Épéiste Saint.

 

Oui, ce n’était plus le cas.

 

À tout moment dans le futur… Lorsque mon chemin croisera de nouveau celui de l’Épéiste Saint, il essaiera de me tuer.

 

Parce qu’à ses yeux, je n’étais qu’un abominable meurtrier qui, comme un virus mortel, se devait de disparaître de ce monde le plus rapidement possible.

 

« Att-… Attendez ! »

 

J’ai tendu la main dans un geste désespéré.

 

« Attendez une minu-… »

 

À ce moment-là, la lame de l’Épéiste Saint s’est dirigée vers moi à toute vitesse.

 

Voilà la fin du chapitre, merci pour votre lecture ! Sinon, nous cherchons des traducteurs et checker si intéresser ! Veuillez me MP  sur discord : Someone.#5268

Tags: Lis des novels NOVEL : SSS Class Suicide Hunter 7, novel NOVEL : SSS Class Suicide Hunter 7, lis NOVEL : SSS Class Suicide Hunter 7 en ligne, NOVEL : SSS Class Suicide Hunter 7 chapitre, NOVEL : SSS Class Suicide Hunter 7 en haute qualité, NOVEL : SSS Class Suicide Hunter 7 light novel, ,

Commentaires

Chapitre 7