Sombre ?

NOVEL : The Beginning After The End 26

Tous les chaps sont ici: NOVEL : The Beginning After The End
A+ A-

GS NATION

The Beginning After The End

[Traducteur : Célian]

[Checker : Sevan]


The Beginning After The End Chapitre 26 : Complices

 

« Alors… qui ça va être ? » Mon père a pris une gorgée de son café, le posant sur la table ronde en bois autour de laquelle nous étions tous assis.

 

Nous venions de prendre le petit déjeuner avec le groupe des Twin Horns, qui avait choisi une auberge plutôt modeste et animée. Alors qu’ils conversaient en prenant leur petit-déjeuner, ma mère était occupée à essuyer les restes de morceaux de nourriture qui avaient réussi à s’échapper de la bouche de ma sœur.

 

« Kuu ! » Sylvie a sauté sur la table, la tête haute. Même sans qu’elle ne transmette mentalement, tout le monde a pu comprendre « Je suis suffisante pour protéger Papa ! ».

 

« Sylviee ! Viens ici~ ! » Ma sœur a agité un morceau de viande devant Sylvie, tentant mon légendaire lien dragon, qui s’est instantanément mis à baver comme un chiot affamé, juste avant de sauter dans les bras de ma sœur.

 

Quand j’ai vu cela, je n’ai pas pu m’empêcher de glousser à l’idée de Sylvie remuant la queue devant un bandit assez intelligent pour l’attirer avec un morceau de viande.

 

Apparemment, les anciens membres du groupe de mon père venaient de terminer l’exploration d’un donjon avec plusieurs autres groupes, ils avaient donc du temps libre avant leur prochaine mission ou quête. Ainsi, la question n’était pas vraiment de savoir s’ils avaient le temps, mais plutôt si l’un d’entre eux le voulait.

 

Adam, qui avait pris la parole en premier tout en polissant la pointe de sa lance, a été le premier à s’exprimer : « Le baby-sitting ne correspond pas vraiment à mon style, alors je vais passer mon tour. En plus, j’ai l’impression qu’avec ma personnalité, Arthur pourrait me tuer dans mon sommeil un jour. »

 

Malgré la plaisanterie, mon père a répondu par un hochement de tête solennel. Il connaissait le tempérament d’Adam et savait donc qu’ils ne s’entendraient pas entre eux.

 

« J’espérais que Durden ou Helen accompagnent Arthur. Honnêtement, bien que je ne puisse pas offrir grand-chose, Alice et moi sommes plus que prêts à vous dédommager de quelque manière que ce soit si vous faites ça. »

 

« Ne parle pas comme ça, Rey, nous sommes tous une famille ici. Pour ma part, j’adorerais l’accompagner et le voir grandir, de toute façon. » répondit le gentil géant, ses yeux étroits devenant encore plus petits tandis qu’il souriait.

 

« Durden a raison. Toi, plus que quiconque, devrais savoir que nous ne faisons pas ça pour l’argent. D’ailleurs, nous avons réussi à obtenir un certain nombre de trésors lors de notre dernier raid dans les donjons. » dit Helen, en secouant la tête.

 

Soudain, une main silencieuse s’est levée, et tout le monde à la table s’est retourné pour regarder.

 

« J’aimerais me porter volontaire. »

 

« J-Jasmine ? Tu, tu veux aller avec Arthur ? » bafouilla Angela, regardant ses compagnons en état de choc.

 

Angela avait clairement exprimé son désir de m’accompagner, mais j’avais l’impression qu’elle serait une plus grande source de danger que toutes les menaces possibles pour un aventurier. J’ai essayé d’insinuer légèrement qu’elle n’était peut-être pas la plus appropriée, mais même moi, j’ai été surpris que Jasmine prenne l’initiative de m’accompagner.

 

« Hmm… En toute logique, Jasmine est la personne la plus apte à protéger Arthur. Durden n’est spécialisé que dans les sorts à dégâts de zone. Bien que je veuille aussi aller avec Arthur, j’ai l’impression que je ne suis peut-être pas la personne la plus appropriée puisque protéger quelqu’un n’est pas vraiment mon point fort. » dit Helen, se grattant la tête.

 

« Jasmine, es-tu vraiment d’accord pour aller avec Arthur ? » a demandé ma mère, inquiète.

 

Elle a regardé ma mère avec un regard déterminé et a hoché fermement la tête en guise de réponse.

 

« Pfft ! La dame dit qu’elle veut partir, laissez-la partir. C’est la seule augmentateur parmi nous qui a une affinité avec les éléments ! Elle a atteint le stade du jaune foncé l’année dernière, et couplé à son attribut de vent, je pense qu’elle serait la mieux placée. » dit Adam après avoir laissé échapper un petit rire en s’adossant à sa chaise.

 

« Hmm… Pour la sécurité d’Arthur, je suppose que je vais devoir me retirer de tout ça. C’est dommage cependant. » Durden se contenta de se gratter la tête, visiblement déçu.

 

« Désolé, Durden, je sais à quel point tu tiens à Arthur. » Mon père a posé un bras sur l’épaule du grand mage.

 

« Peut-être que je rejoindrai les Twin Horns lors d’un raid dans un donjon à l’avenir ! » me suis-je exclamé. Durden a souri et m’a fait un signe de tête en ébouriffant mes cheveux. Les autres membres des Twin Horns ont gloussé joyeusement pendant que nous terminions notre conversation.

 

Il a été décidé que, dans une semaine, j’irais avec Jasmine à la guilde des aventuriers pour m’inscrire. Je commencerai automatiquement en tant qu’aventurier de classe E après avoir passé un simple test et je pourrai, en fonction de mes résultats lors des missions ou des quêtes que je ferai, augmenter ma classe en conséquence.

 

En rentrant à la maison, j’ai aperçu Lilia en bas -méditant- juste au moment où une femme de chambre a gentiment posé une tasse d’eau à ses côtés.

 

« Uu… Lily pas juste ! Tu t’entraînes sans moi ! » Ma sœur se précipita à mes côtés et s’affala dans une position assise confortable pour commencer elle aussi son entraînement à la manipulation du mana.

 

D’après ce que je sais, il leur faudra encore quelques années pour former un noyau de mana, mais au rythme où va Lilia, il est facile d’imaginer qu’elle s’éveillera à peu près au moment où la plupart des enfants s’éveillent.

 

D’un autre côté, Ellie n’a pas la patience de s’entraîner, et s’ennuie au bout d’une heure ou deux, donc cela lui prendra beaucoup plus de temps. Mais ce n’est pas grave, je ne voudrais pas qu’elle devienne un mage trop tôt, car elle attirerait trop d’attention non désirée. Je serais fier si elle pouvait former un noyau de mana à l’âge de neuf ou dix ans.

 

Rangeant ma veste, je me suis retourné pour faire face à mon père, qui était toujours en train de monter les escaliers. « Papa, on peut encore aller à l’hôtel des ventes ? J’aimerais choisir une épée. Nous n’en avons jamais eu l’occasion après l’incident, et je voulais commencer à m’entraîner. »

 

« Oui, j’ai quelque chose à dire à mon équipe là-bas de toute façon. Nous allons demander au conducteur de la voiture de rester un peu, alors va te laver. »

 

________________________

 

Le père et la mère de Lilia nous attendaient déjà dans leur salle des ventes. C’était la première fois que je les voyais après l’incident et j’ai dû faire face à une autre longue série de questions de leur part concernant ma santé. Après les avoir amadoués et rassurés sur mon état de santé, nous sommes finalement entrés. Je pouvais voir que Vincent n’avait pas été enchanté par la façon dont le Roi avait traité cet incident, mais à ce stade, tout comme le Roi se sentait envers moi, je ne ressentais que de l’apathie envers cet homme. Il était clair qu’il ne m’avait pas pris en considération, si ce n’est comme un enfant moins qu’insignifiant, ce qui me convenait parfaitement pour le moment.

 

Le représentant du Roi nous avait dit cette nuit-là que l’augmentateur qui m’avait attaqué et Sébastien avaient tous deux été déchus de leur noblesse. Vincent s’est simplement moqué quand mon père lui a dit cela.

 

Roulant des yeux, le propriétaire de la salle des ventes cracha que leur condamnation n’était que des mensonges réconfortants. « Bah ! Les hommes comme eux… dès qu’ils se feront taper sur les doigts, et qu’ils prendront un peu de repos, ils ne tarderont pas à retrouver leur poste. »

 

J’ai remarqué que mon père serrait les poings, mais ce genre de politique ne m’était que trop familier.

 

Père est parti avec Vincent pour rencontrer les gardes, tandis que Tabitha a repris notre carrosse pour s’occuper de Lilia, me laissant seul avec Sylvie à la recherche d’une épée.

 

Perché sur ma tête, mon lien regardait avec curiosité le hall de stockage encombré, jonché de caisses vaguement triées et d’étagères de marchandises diverses. Vincent m’avait dit que l’hôtel des ventes d’Helstea stockait beaucoup de marchandises, la plupart provenant de différents marchands et aventuriers, et d’autres de lieux éloignés, dont le Royaume des Nains.

 

Il n’y a pratiquement plus eu de transactions commerciales avec les elfes depuis que la guerre pour un territoire neutre est dans une impasse. Au fil des ans, les relations entre les deux races se sont améliorées, au point d’organiser un tournoi amical, mais le processus sera lent avant que l’inimitié ne cesse réellement. C’est dommage car les armes elfes, comparativement plus légères et plus fines, auraient été parfaites pour quelqu’un de mon physique.

 

Une chose que j’avais apprise en vivant avec la famille Eralith à Elenoir, c’est que, si les armes et les armures forgées par les nains étaient considérées comme la classe la plus élevée en raison de la maîtrise innée de la race dans ce domaine, les elfes avaient leurs spécialités dans les arcs ainsi que dans les bâtons et les baguettes des enchanteurs.

 

La plupart des armes enchantées ont été mises aux enchères lors de l’événement d’hier, il ne restait donc que des armes ordinaires qui seraient éventuellement vendues sur les étals, ce qui me convenait ; je ne cherchais rien de spécial, juste des armes fiables.

 

En regardant à travers les interminables rangées d’étagères et de râteliers, j’en ai choisi quelques-unes pour les tester. Il n’a pas fallu longtemps pour que je les remette sur l’étagère d’où elles venaient, mécontent de la facture grossière des épées. L’équilibre entre la lame et la poignée n’était pas respecté et les épées étaient façonnées de façon négligée, sans tenir compte de l’exécution de simples coups ou impulsions.

 

Je ne me considérais pas comme trop pointilleux, mais après des heures à parcourir la pièce, il était clair que mon goût pour les épées était devenu trop particulier.

 

Sylvie, qui se lassait des actions répétées consistant à retirer une épée, à la balancer quelques fois et à la remettre malencontreusement en place, a sauté de ma tête et a commencé à vivre sa propre petite aventure.

 

Je m’enfonçai dans le grand hall de stockage, passant devant les étagères et les racks des lames les plus attrayantes exposées et arrivant à une section où les épées gainées étaient simplement entassées dans des barils.

 

Une chose que j’ai remarquée à propos des épées de ce monde, c’est qu’elles se répartissent en deux catégories :

 

Il y avait les grandes épées, soit les épées larges et lourdes, soit les longues claymores. De nombreux guerriers et augmentateurs offensifs préféraient ces mastodontes en raison de la puissance brute qu’ils pouvaient générer en un seul coup, mais d’autres considéraient ces armes comme sauvages et peu raffinées.

 

Les épées plus équilibrées, les plus utilisées par les chevaliers et les aventuriers, étaient les épées larges. Elles étaient généralement maniées d’une main, avec un bouclier dans l’autre, mais il en existe des versions à deux mains. Ces épées offraient les performances les plus équilibrées et les plus polyvalentes et étaient les épées standard pour commencer l’apprentissage de l’épée.

 

La dernière catégorie d’épées était celle des lames plus légères et plus fines. Les armes telles que les sabres, les épées courbes à un seul tranchant – que mon monde appelle katanas -, les rapières et les poignards entrent toutes dans cette catégorie. Les sabres, les katanas et les rapières étaient axés sur la vitesse et la précision, tandis que les poignards étaient souvent utilisés comme armes dissimulées ou maniées à deux mains pour des styles de combat plus polyvalents et acrobatiques.

 

Même si les armes ici étaient de seconde zone, l’épéiste en moi ne pouvait s’empêcher de bouillonner d’excitation.

 

Cependant, il n’a pas fallu longtemps pour que cette bulle éclate. Poussant un soupir de défaite après ma recherche infructueuse d’une épée, j’ai balancé sans réfléchir la simple épée courte que j’avais choisie plus tôt et que j’avais à peine jugée acceptable. Je devais me contenter de cette épée si je ne trouvais rien d’autre.

 

Abandonnant la recherche d’une meilleure épée, je me suis rendu dans la section des objets divers où l’on trouve différents types d’armes. Je pouvais voir diverses armes uniques, bien qu’inefficaces, qui semblaient avoir été conçues par un enfant.

 

En naviguant dans les allées, je n’ai pu m’empêcher de rire à haute voix en tombant sur des objets très similaires à ce que mon monde appelle des nunchakus. Il y avait même une étoile du matin qui était si lourde que, même en me gorgeant de mana, j’avais du mal à la soulever du sol.

 

« Whew ! On dirait une impasse, Sylv. » Je me suis assis sur le sol, adossé à un gigantesque bouclier alors que Sylvie continuait à trotter dans tous les sens.

 

Soudain, Sylvie a laissé échapper un gazouillis enthousiaste.

 

En me dirigeant vers mon lien, j’ai aperçu Sylvie qui fouillait dans un tas d’armes. Un nuage de poussière nous a bientôt englobés alors que Sylvie continuait à chercher quelque chose.

 

En faisant un autre couinement excité, elle a utilisé sa patte avant pour désigner une tige noire ordinaire.

 

Elle mesurait moins d’un mètre de long et ressemblait à une sorte de canne.

 

« Ce n’est pas ce que je cherchais, Sylv… » ai-je soupiré, mais elle a sauté sur moi, me poussant vers le bâton noir.

 

Me laissant aller, je me suis approché et l’ai ramassé, surpris par le poids de la tige qui semblait beaucoup plus fine maintenant qu’elle était dans ma main.

 

Bien qu’il semblait être fait d’une sorte de bois poli, il pesait beaucoup moins lourd qu’un bâton de marche.

 

En le tenant, j’ai regardé de plus près, inspectant la tige plus attentivement.

 

Le bâton avait une couche mate, ne reflétant pas du tout la lumière, tandis que l’ensemble de la tige était lisse au toucher.

 

Bien qu’imperceptible au premier abord, j’ai pu voir des indentations complexes qui formaient un dessin sur toute la perche, mais à part cela, je n’ai rien trouvé de spécial.

 

Sylvie a continué à regarder la baguette dans mes mains, ses yeux dorés scintillant comme si elle avait trouvé un trésor national.

 

Ne trouvant rien de remarquable, j’ai essayé de le balancer.

 

Ça fait du bien.

 

Le poids était réparti de telle sorte qu’elle était équilibrée comme une épée, encore plus que l’épée courte que j’avais choisie en réserve. En prenant un autre élan, j’ai eu la certitude que l’équilibre de cette canne était trop raffiné pour qu’elle soit simplement utilisée comme un bâton de marche ou un bout de bois.

 

L’excitation grandissant en moi une fois de plus, j’ai envoyé du mana dans mes yeux. J’avais espéré remarquer quelque chose avec ma vision améliorée et mes espoirs se sont concrétisés. C’était si faible que je ne l’ai remarqué qu’après avoir renforcé le mana dans mes yeux ; même là, je n’ai pu le repérer que parce que je le cherchais.

 

Encore plus faible que les marques d’indentation sur le bâton, il y avait une petite ligne qui semblait séparer deux parties du bâton.

 

« … »

 

C’était une épée !

 

J’ai immédiatement essayé de faire sortir l’épée de son fourreau, mais elle ne bougeait pas. Même avec mon corps renforcé de mana, je n’étais pas capable de rassembler la force nécessaire pour la sortir.

 

Ne me dites pas que c’était une sorte d’Excalibur dont je devais être digne…

 

En repoussant la stupidité, j’ai infusé du mana d’attribut de feu dans l’épée, mais toujours pas d’utilité.

 

Après une demi-heure, je me suis rendu compte que l’attribut mana élémentaire n’était pas la solution.

 

…Pas moyen… et si…

 

J’ai activé la Volonté du Dragon. Je n’ai pas utilisé son pouvoir mais j’ai simplement insufflé la Volonté dans l’épée. Et, malgré toutes les difficultés que j’avais eues à faire sortir l’épée, il a suffi de tirer légèrement dessus pour qu’elle sorte de son fourreau.

 

Voilà la fin du chapitre, merci pour votre lecture ! Sinon, nous cherchons des traducteurs et checker si intéressé ! Veuillez MP Someone sur discord : Someone.#5268

Tags: Lis des novels NOVEL : The Beginning After The End 26, novel NOVEL : The Beginning After The End 26, lis NOVEL : The Beginning After The End 26 en ligne, NOVEL : The Beginning After The End 26 chapitre, NOVEL : The Beginning After The End 26 en haute qualité, NOVEL : The Beginning After The End 26 light novel, ,

Commentaires

Chapitre 26