Sombre ?

NOVEL : The Second Coming of Gluttony 1

Tous les chaps sont ici: NOVEL : The Second Coming of Gluttony

————————————————————————–

GS NATION

The Second Coming of Gluttony

[Traducteur : Henri Taing]

[Checker : KTL]


   Chapitre 1 : Prologue

 

Puhak ! 

 

Une éclaboussure de sang. Le regard hébété de la femme se posa sur la lance qui l’avait empalée. Quand elle sentit la froideur de la lame qui lui pénétrait le cœur, ses yeux tremblèrent tandis que son corps lâchait lentement.

 

Pendant qu’elle s’écroulait par terre, une voix agonisante se ruait sur le dos du lancier. Surpris par la vitesse à laquelle celle-ci s’approchait, il laissa tomber son arme. Mais c’était tout. Il se tourna rapidement, balançant un crochet à l’ennemi. 

 

L’impact fit tomber la cible en arrière. Il ne s’arrêta pas et donna un autre crochet saignant. 

 

Pow ! 

 

La tête explosa instantanément. Mais même là, il continua. Une fois, deux fois, trois… Il hurla et cria, écrasant cette tête jusqu’à finalement broyer le crâne et le cerveau de cet homme en pièces. 

 

Seulement à ce moment-là, il arrêta d’agiter ses poings et regarda autour de lui avec ses yeux injectés de sang. Il récupéra sa lance. Puis, il décolla du sol, qui était maintenant trempée dans un mélange repoussant de bouts de cervelle et de chair humaine. 

 

L’homme d’apparence démoniaque fonda dans le brouillard en tourbillons.

 

Un brouillard tourbillonnant de cendres….

 

**

 

Kof. Un toussotement sec s’échappa de la femme par terre. L’odeur des cendres de l’endroit la fit grimacer. Mais ce froncement ne dura qu’un instant. Elle leva la tête et observa les alentours. 

 

“Est-ce qu’il y a quelqu’un ici…?”

 

Seul un vent morose lui répondit.

 

“Tout le monde est…mort ?”

 

Elle attendit, mais aucune réponse vint. Kuk. Elle lâcha un rire soudain et commença à fredonner comme si elle chantait une comptine. 

 

“Mort, mort, tout le monde est mort…”

Elle vit le corps brûlé à côté d’elle, il avait l’air en meilleur état que les autres. À un autre endroit, un bout de viande qui était autrefois un être humain flottait dans une flaque de sang. Elle regardait autour à nouveau pendant que la déception émergeait sur son visage. 

 

Sa gorge lui piquait.

 

Elle arriva tant bien que mal à s’asseoir, avant de cracher un coup. Son expression s’éclaircit un peu, son regard troublé se fixa sur le ciel lointain.

 

“Comment…”

 

… Comment en était-elle arrivée là ?

 

Un jour, une race alien apparut dans son monde. Même si cela avait été découvert que plus tard, cette race avait été chassé de leurs propres terres. Après avoir souffert d’une défaite totale, ils avaient erré sans but dans l’espace pendant longtemps avant d’envahir sa planète.

 

Afin de devenir le nouveau maître de cette dernière.

 

“Ces imbéciles.”

 

Cette femme était la princesse d’un royaume soumis à l’Empire. Elle avait six ans quand elle entendit pour la première les nouvelles de l’apparition d’une race alienne, et elle en avait dix qu’elle apprit la chute de l’Empire.

 

Malgré leur titre “Le soleil qui ne se couche jamais” honorant leur supériorité incomparable en technologie et ingénierie magique, l’Empire tout-puissant tomba en moins de quatre ans.

 

Peu après, les aliens dévoraient la Divinité Primaire vénérée par l’Empire, transformant leurs territoires en nature sans propriétaire.

  

C’était probablement là que tout a commencé. 

 

Privé de leur Divinité Primaire, la planète devint une proie pour de nombreuses autres races qui n’attendaient qu’une opportunité pour attaquer.

 

Les premiers envahisseurs remplacèrent la Divinité Primaire par leur chef et commencèrent une invasion sanglante à travers la planète. C’était vers cette époque-là que de nouvelles races apparurent une à une. 

 

Une apparut sous la bannière de la “survie”, d’autres sous celle de la “conquête”…

En se remémorant ces événements passés, la princesse ricana faiblement. La terre qui était avant gouvernée par l’humanité était maintenant un champ de bataille pour plusieurs races étrangères.

 

Poussés d’un côté, puis d’un autre, ses habitants vacillaient comme une bougie dansant dans le vent. 

 

Mais en plus des aliens, sept dieux inconnus, qui étaient nés ensemble pendant la naissance de la planète, apparurent. Ces sept dieux promirent d’aider les survivants humains, et les habitants en échange promirent de les vénérer. 

 

Ainsi, l’accord était signé. Mais étonnamment, l’aide divine vint d’une manière étrange.

 

Leur façon de faire était de former une armée en invoquant une autre race qui ressemblait particulièrement aux habitants de ce monde.

 

Il n’y avait pas d’autre choix. Même l’Empire avait été renversé en quatre brèves années, donc comment les royaumes qui l’avaient servi allaient résister à ces aliens ?

 

De plus, la population avait baissé drastiquement à cause de la guerre.

 

“Ces putains de fils de pute.”

 

La princesse grogna une insulte alors qu’elle regardait dans le vide vers le ciel.

 

“De toute façon, nous n’aurions jamais dû les croire.”

 

En vérité, ce n’était pas si mal au début. Les premiers Terriens invoqués pour aider les habitants s’amélioraient à une vitesse surprenante sous la protection des dieux. 

 

Cependant, alors que leur influence grandissait et engloutissait celle des premiers habitants, la situation commença à changer. 

 

Il y avait toutes sortes de raisons. Certains formèrent des groupes selon leur nationalité, d’autres selon leur couleur de peau, d’autres selon leur religion, et d’autres selon leur avis politique. 

 

En fin de compte, le “profit” était le problème. Le factionnalisme au sein des Terriens commença à créer des fractures dans les relations entre les royaumes précédemment unis. L’alliance formée dans le souhait de survivre disparut en mille morceaux, et le conflit interne qui s’ensuit, affaiblit naturellement leurs forces. 

 

Certains se révoltaient même contre ces nouveaux dieux. 

 

C’était véritablement inimaginable. 

 

Mais était-ce tout ? 

 

Finalement, la majorité des Terriens refusèrent de participer à la bataille finale. Ils ignorèrent froidement les plaintes désespérées des habitants et retournèrent dans leur monde.

 

C’était pour ça que la princesse bouillait de rage.

 

“Fils de…”

 

Elle s’apprêtait à jurer à nouveau mais elle se tut. 

 

Splash… splash…

 

Un écho doux au milieu de la montagne de corps graduellement froids s’approchait d’elle, avant de s’arrêter à sa droite. 

 

Ici gisait un corps brûlé.

 

[Incroyable.]

 

Une immense ombre indescriptible se tenait devant lui.

 

[Vraiment incroyable ! Je n’avais pas beaucoup d’espoir, mais à croire qu’il a survécu à cette bataille sanglante…]

 

“Un Terrien ?”

 

Comme pour répondre à sa question, l’homme brisé releva la tête. Une émotion puissante surgit dans le cœur de la princesse, mais elle n’avait pas d’autre choix que de la contenir. 

 

L’état de cet homme était effroyable, si effroyable qu’elle voulait détourner le regard.

 

Ils avaient peut-être été extrêmement peu, mais ce n’était pas comme si aucun Terrien n’avait participé à cette guerre. L’état de cet homme carbonisé montrait clairement qu’il avait rempli son devoir sur ce champ de bataille.

 

Quand elle y réfléchit, elle commença à ressentir de l’empathie. Au même instant, elle pensa que c’était une honte. 

“Si seulement les autres Terriens étaient comme lui…”

 

[Je voudrais féliciter tes accomplissement plus longtemps, mais tu n’as plus beaucoup de temps.]

 

Une voix grave résonna dans ses oreilles.

 

[Comme tu as honoré ta promesse, il est temps pour moi de faire de même. Dis-moi, quel est ton souhait ?]

 

Alors que les ténèbres recouvraient la vue de l’homme, ses yeux fatigués regardaient tout droit. Quand il ouvrit la bouche, des restes d’organes en jaillirent dans un filet de sang. Il semblait avoir perdu sa voix, comme si seul le son du vent à travers ses cordes vocales en sortait. 

 

[Tu n’as pas à parler. Je peux tout simplement lire dans tes pensées… Alors, tu souhaites revivre ?]

 

La princesse lâcha presque un rire. Souhaiter revivre ? Dans quel but ? Tout était déjà fini.

 

[Non ? C’est insensé, ta vie ne tient qu’à un fil. Qu’est-ce que tu veux donc ? Ne me dis pas que tu veux des richesses ? De l’honneur ? Dans cette situation ?]

 

“…”

 

[Quoi ?]

 

Brutalement, le ton de l’ombre monta.

 

[Tu veux recommencer ?]

 

La princesse sentit soudainement un mauvais présage. 

 

[Impossible !]

 

Une voix enragée secoua la terre.

 

[Même avec tes exploits, comment est-ce que ce serait possible de retourner dans le temps !? Tu voulais que j’efface tout ce qu’il s’était passé avec seulement ce que tu as accompli ?]

 

“…”

 

[Insolent ! Peut-être, si tu réussis à réitérer les exploits d’aujourd’hui plusieurs fois à nouveau, mais dans l’état actuel, je ne peux pas accorder ton souhait. Sans même parler de ton âme, aucune partie de ton corps ne peut être envoyée dans le passé.]

 

“…”

 

[Quelle persistance ! Compte tenu du fait que ta vie va bientôt prendre fin et de tes exploits accomplis jusqu’à maintenant, je me retiens. Donne-moi un autre souhait.]

 

Puis, un lourd silence s’abattit. 

 

[… Pourquoi ferais-tu un tel souhait ?]

 

L’ombre avait-elle été émue par la vision pathétique de la déception de cet homme ? La voix qui réverbérait dans les oreilles de la princesse s’adoucit légèrement.

 

[Enfant, dépêche-toi et souhaite ta résurrection. Si cela est vraiment ton souhait, tu peux toujours demander plus tard après que tu aies accompli d’autres prouesses. Même si, je ne peux pas dire si cela sera possible.]

 

Les épaules de l’homme tremblèrent doucement. Il semblait glousser. C’était déjà un miracle d’avoir survécu à cette bataille. Mais il devait réussir à faire des choses équivalentes à plusieurs fois ce qu’il avait déjà accompli ? 

 

Lui, elle, et la voix savaient tous que c’était impossible.

 

Il leva tout juste la tête.

 

Ses lèvres bougèrent délicatement.

 

[Tes souvenirs ?]

 

“…”

 

[Tu veux que tes sentiments actuels…]

 

“…”

 

[Comme tu ne peux pas renvoyer ton corps ou ton âme, tu veux renvoyer les sentiments que tu as ressenti ici ?]

 

Alors que le calme tombait une nouvelle fois, l’ombre semblait choquée. 

 

[… Renvoyer des sentiments fondés sur des souvenirs… Certes, les sentiments ne sont que des constructions de tes émotions.]

 

Après un long silence, la voix répondit.

 

[Même si cela est difficile.]

 

Bien que cela fut pour un court instant, les coins de sa bouche se relevèrent.

 

[Je suis sincèrement désolé.]

 

C’était la fin.

 

Les épaules de l’homme arrêtèrent de bouger. Plop. Sa tête et son être s’effondrèrent, pour ne plus jamais se relever. Juste comme ça, il arrêta de se mouvoir. 

 

[Stupide.]

 

Soudain, un semblant de main sortit de l’obscurité. Comme si elle avait perdu quelque chose de précieux, elle caressa lentement la tête de l’homme.

 

“Je comprends.”

 

La princesse,

 qui avait regardé la scène se dérouler, parla. L’ombre arrêta de bouger sa main. 

 

[Tu es… une descendante des Familles Royales.]

 

“Ceci est correct, Ô Vénérable Gula.”

 

Elle sourit comme pour demander si cela avait une importance. 

 

“Notre royaume est tombé. Nos portes doivent être également sous leur contrôle maintenant. Avec tout ce qu’il a vécu, ne serait-il pas mieux de mourir ? Même si le Serment va lui faire perdre sa mémoire, cela fera seulement en sorte d’avoir une fin plus propre. Il aura un endroit où aller.”

 

[Non, cet enfant ne souhaite pas retourner d’où il vient.]

 

Le ton lourd fit écarquiller les yeux de la princesse. 

 

[Il disait qu’il n’avait pas de lieu qu’il pouvait appeler foyer même s’il y retournait.] 

 

“Un foyer…” 

 

Ces mots la touchèrent. Peut-être, elle ressentait un esprit de camaraderie. Avec la chute de son royaume, elle non plus, n’avait pas d’endroit qu’elle pouvait appeler foyer. Même si quelques humains avaient sûrement survécu, leur destin ne serait pas différent de celui du bétail.

 

Après tout, les humains ne pouvaient pas sortir victorieux de cette guerre.

 

“Alors pourquoi ne pas lui avoir accordé son souhait ?”

 

Son grommellement discret fit sourir l’ombre.

 

[Non-sens. Chaque effet doit suivre une cause. Peu importe son souhait, il aurait interféré avec le passé.]

 

La princesse ricana amèrement. Elle ne pouvait pas comprendre, elle ne voulait pas comprendre. Cela sonnait comme une excuse. 

 

[Ces exploits n’étaient simplement pas suffisants pour devenir cette cause.]

 

“Vous dites ça, mais vous semblez avoir beaucoup de regrets.”

 

[Comment est-ce que je ne pourrais pas en avoir ? Cet enfant était à l’origine né avec la destinée d’un Exécuteur.]

 

“Exécuteur ?”

 

Elle était surprise. Les Exécuteurs étaient les apôtres qui répandaient la volonté des sept dieux. Ils étaient les sept leaders choisis pour combattre les monstres menaçant le monde. 

 

Le problème était que seul l’un d’entre eux participa pendant cette bataille.

 

[Oui, il brilla plus que n’importe quelle étoile. Si seulement il n’avait pas tout ruiné de ses propres mains… Pourquoi est-ce que les humains n’apprenent à regretter qu’une fois tout soit terminé ?] 

 

L’ombre devint silencieuse. La princesse se tut également. Elle avait parlé car elle ne voulait pas mourir seule. Bien qu’elle avait regagné conscience pour un court instant, elle savait dès le moment où elle avait ouvert les yeux qu’elle n’allait pas survivre longtemps.

 

Ses yeux se tournèrent vers l’homme qui venait de mourir. Sa fin modeste était encore plus triste. 

 

Elle n’avait aucune façon de le savoir, mais s’il souhaitait retourner dans le temps, il avait dû vivre des situations de vie ou de mort incroyablement dangereuses. Même ceci n’avait pas été suffisant pour que son souhait lui soit accordé. 

 

Il s’était battu comme un chien et est mort comme un chien, sans avoir reçu une quelconque compensation. 

 

“… Ô Vénérable Gula.”

 

Après un moment d’hésitation, elle fouilla dans sa poche.

 

“Veuillez accorder le souhait de ce Terrien.”

 

[Mm ?]

 

“Le Serment Royal…vous ne l’avez pas oublié, si ?”

 

La confusion brève de l’ombre disparut, et elle arrêta de parler. 

 

Un collier joliment confectionné était dans sa main grande ouverte. Même s’il était taché par du sang, sa beauté ne pouvait pas être dissimulée, vu qu’il brillait vivement.

 

[Il s’agit…]

 

“Avec le serment que tu as fait à mon père et les accomplissements de cet homme, n’est-ce pas suffisant pour lui accorder son dernier souhait ? Même si inverser le cours du temps est difficile.”

 

[… As-tu une raison pour aller aussi loin ?]

 

“Bien sûr.”

 

Quand les Terriens sont arrivés dans ce monde, les Familles Royales avaient promis de les récompenser pour leurs efforts. La princesse n’avait aucune envie de ne serait-ce que penser à ces bâtards qui avaient fui la bataille finale; mais le Terrien en face d’elle était resté jusqu’à la fin. 

 

Comme il avait accompli son devoir, il était temps pour elle, en tant que princesse, d’honorer la promesse des Familles Royales. De plus, c’était la dernière once de fierté qu’elle pouvait garder avant de mourir. 

[Mais je peux t’accorder ton souhait à la place.]

 

“Que pouvez-vous faire pour moi ?”

 

La princesse éclata de rire.

 

Une chose qu’elle avait appris pendant cette longue guerre était que même les dieux n’étaient pas omnipotents. Que pouvait-elle même souhaiter dans ce monde condamné ? 

 

[Je vais te le dire à nouveau. Cet enfant ne peut pas revenir dans le passé.]

 

[Seuls ses sentiments de nostalgie et de regret… Et même ceux-là ne seraient pas gravés dans sa tête et disparaîtraient simplement comme un rêve éphémère.]

 

[Il pourrait traiter cela comme un rêve insignifiant et tout oublier.]

 

[Une chose dont je suis sûre est que vous allez tous les deux mourir ici. Es-tu en train de te dire que cela te va ?]

 

La voix de l’ombre se répéta plusieurs fois dans la tête de la princesse comme pour confirmer son souhait. Ce serait mentir de dire qu’elle n’avait pas de doutes.

 

Mais…elle était épuisée.

 

La guerre avait duré longtemps – trop longtemps. Même si elle avait enduré tout ce temps en tant que l’une des dirigeantes de cette terre, elle voulait maintenant se reposer. Retourner au vide et s’endormir éternellement ne sonnait pas si mal.

 

“Si seulement tous les Terriens étaient comme toi…”

 

Ainsi, elle n’aurait pas eu autant de regrets.

 

[Tu veux lui accorder son souhait à ce point ? Même au prix d’abandonner ce qu’il t’est légitimement dû ?]

 

Un sourire apparut sur ses lèvres pour la première fois.

 

“Oui.” 

 

Finalement, le souhait avait été décidé.

 

[Dans ce cas là, d’accord.]

 

Elle pouvait sentir comme une paire d’ailes s’ouvrir dans l’obscurité.

 

[Approche, mon enfant.]

 

Subitement, comme une plume, son corps devint tout léger. Quand elle remarqua ça, sa vue se brouilla. 

 

Le monde tourna, et quelque chose d’inconnu apparut devant ses yeux. 

 

La dernière chose qu’elle vit était…

 

[Je ne peux pas attendre-]

 

…un fragment bleu se détachant de l’homme. 

 

[Que vous vous rencontriez à nouveau.]

 

Et l’ombre rit de joie. 

 

Voilà la fin du chapitre, merci pour votre lecture ! Sinon, nous cherchons des traducteurs et checker si intéresser ! Veuillez me MP  sur discord : Someone.#5268

Tags: Lis des novels NOVEL : The Second Coming of Gluttony 1, novel NOVEL : The Second Coming of Gluttony 1, lis NOVEL : The Second Coming of Gluttony 1 en ligne, NOVEL : The Second Coming of Gluttony 1 chapitre, NOVEL : The Second Coming of Gluttony 1 en haute qualité, NOVEL : The Second Coming of Gluttony 1 light novel, ,

Commentaires

Chapitre 1