Sombre ?

NOVEL : Une Eternelle Volonté | A Will Eternal 20

A+ A-

————————————————————————–

GS NATION

Une Eternelle Volonté | A Will Eternal

[Traducteur : Chireads.com]

[Checker : Chireads.com]

Merci à Chireads de nous donner la chance de continuer ce projet, n’hésitez pas à faire un tour sur leur site pour lire d’autres super-œuvres.


 

Chapitre 20 : Des plumes éparpillées

 

Les poules spirituelles étaient beaucoup plus grandes que les poules ordinaires. Elles avaient des plumes très résistantes et de féroces tempéraments. A l’âge adulte, leur niveau était comparable au 2ème niveau de Condensation du Qi.

 

On pouvait manger leur viande mais aussi leurs œufs. Leur sang et leurs os pouvaient servir la médecine, quant à leur queue, une fois embrasée, elle pouvait créer des flammes trois couleurs. Tout cela justifiait leur élevage intensif sur les trois montagnes de la rive sud de la Secte du Courant Spirituel.

 

Cependant, ces volatiles n’étaient pas la propriété de la Secte, ils appartenaient à Li Qinghou et aux Seigneurs des deux autres pics qui avaient assignés des disciples à la tâche de les élever et d’en prendre soin. Sur le Pic du Nuage Parfumé, il y avait 3 zones réservées spécialement à cela.

 

Bai Xiaochun était tapi dans le fourré en train de les observer. Quand il travaillait aux Fourneaux, il n’avait jamais eu l’occasion de voir des poules vivantes, mais cela ne l’avait pas empêché de trouver leur chair délicieuse. De plus, le Gros Zhang lui avait indiqué qu’elles mangeaient des insectes spirituels.

 

Après les avoir observées suffisamment longtemps, il passa à l’action, mais pas en direction de ces mets à plumes. Ne souhaitant rien tenter d’imprudent, le garçon redescendit la montagne, acheta des insectes spirituels, puis retourna dans sa résidence.

 

Affamé, il devait lutter pour ne pas perdre connaissance. Il chercha donc quelque chose à se mettre sous la dent.

 

Très vite, ses yeux tombèrent sur ses bambous qui faisaient déjà 3 m de haut et étaient épais comme le poing. L’éclat spirituel qu’ils dégageaient montrait à quel point ils étaient spéciaux.

 

Il se rua vers eux, et en fit le tour tout en riant aux éclats. Sa connaissance des plantes et des végétaux lui permit d’identifier les meilleures tiges qu’il coupa aussitôt en deux.

 

Quand il fallait ‘voler’ des poules, Xiaochun utilisait une méthode très particulière. Parvenir à atteindre ces volailles sans que personne ne s’en aperçoive était réellement une forme d’art.

 

Il se servit du bambou pour fabriquer un cicada, méthode héritée de son père. Le but était de réaliser un leurre ayant l’aspect d’un insecte, permettant d’attraper toutes sortes de créatures. Cela allait des poules aux phœnix. Après avoir terminé son ouvrage, il tissa une corde avec des bandes de bambou, puis la fixa à son appât. Ensuite, le ‘chasseur’ se faufila dans l’obscurité de la nuit.

 

– « Je vais manger de la poule !! » Son estomac jouait du tambour et ses yeux brillaient d’un bel éclat vert. Il avait si faim qu’il parvint à la ferme très rapidement.

 

Il approcha à pas feutrés de la clôture et balança son leurre par-dessus, avant de s’accroupir sur le côté en se cramponnant à sa corde.

 

Dans l’enclos, il y avait des cabanes en bois où résidaient des disciples de la Secte Extérieure. La ferme était assez grande et comprenait plus d’une centaine de poules, dont la plupart étaient en train de pondre, mais certaines défoulaient leurs petites ‘gambettes’ avec un air hautain tout en observant leur environnement.

 

Le temps passa un peu…jusqu’à ce qu’une volaille aperçoive quelque chose de curieux. Elle reconnut immédiatement l’insecte spirituel et piqua du bec pour s’en emparer.

 

Toutefois, le mouvement à peine effectué, le morceau recourbé de bambou s’ouvrit d’un coup, forçant avec ingéniosité le bec de celle-ci à rester ouvert.

 

Dans de telles conditions, la malheureuse ne parvint pas à crier. Elle essaya bien de refermer son bec et de broyer le bambou, mais rien n’y fit. La résistance de l’appât était bien trop forte !

 

Le jeune ‘chasseur’ tira sur sa corde pour faire venir la poule jusqu’à lui et dût utiliser une force de niveau 4 de Condensation du Qi pour avoir suffisamment de prise sur l’animal et pouvoir lui briser le cou. Il le mit ensuite dans son sac et repartit comme le vrai vétéran voleur qu’il était !

 

Toute son affaire avait duré 30 respirations, un temps qu’il passa surtout à attendre sa proie.

 

Il rejoignit son logis à la vitesse de l’éclair, et très vite une merveilleuse odeur embauma tout l’espace. L’aube prochaine signa la faim de sa famine…et il était repu à s’en rompre le nombril !

 

Tout ce qu’il restait de la poule étaient ses plumes et ses os…

 

En fait, il paraissait posséder plus d’énergie spirituelle. Néanmoins, le changement le plus important concernait sa technique d’immortalité. Il commença à inspirer et à expirer pendant approximativement 8 cycles. Par ses mouvements respiratoires, une chaleur pulsante traversa son corps et irrigua ses pores. Ce qui résultat à rendre sa peau plus résistante et plus dure.

 

– « Cette technique pour vivre éternellement débute par la douleur pour aboutir à la faim. Ce genre d’entraînement est vraiment difficile mais les résultats sont excellents. » Il tendit sa main droite dans laquelle apparut son épée de bois. Enfin, il tapota sa lame sur le dos de sa main.

 

Son arme avait subi une double amélioration, mais quand elle toucha sa peau, il put sentir une légère résistance. Il cessa son expérimentation, convaincu, plus que jamais, qu’il devait poursuivre son entraînement.

 

– « D’après la description, la peau de l’immortel suit une succession de 4 étapes. Or, argent, cuivre et fer. Je ne suis qu’au début, mais si je parviens à tenir 81 jours…je pourrai développer la peau de fer de l’immortel. » Le jeune homme regarda les os éparpillés autour de lui, et dans son cœur il connaissait la clé pour réussir à atteindre cette étape.

 

– « Fort heureusement qu’il y a de nombreuses poules dans la montagne. » Pensa-t-il en riant joyeusement. Il était désormais beaucoup plus intéressé par ces volailles si précieuses !

 

Ce qu’il ignorait c’était que durant les 10 000 ans écoulés dans la Secte du Courant Spirituel, très peu avait réussi à pratiquer cette technique de l’immortalité. La plupart abandonnaient lors du tourment effrayant des 81 premiers jours. Et même si certains poursuivaient, ils se heurtaient ensuite à un problème majeur. L’argent que cela coûtait.

 

Afin d’atteindre l’étape Or, les dépenses impliquées étaient monumentales. Une secte entière préférait utiliser ses ressources sur des techniques moins gourmandes, même si elles étaient peu spectaculaires !

 

On comprenait pourquoi cette technique mangeait la poussière dans le Pavillon des Écritures.

 

Après avoir un peu pratiqué, Xiaochun rassembla les os et les plumes et il les enterra dans le sol spirituel à proximité.

 

Ensuite, il quitta sa résidence pour se rendre dans un endroit où les disciples avaient l’habitude de se rassembler. Là, il pourrait porter l’oreille et entendre d’éventuelles rumeurs sur un vol de poule. Avec son expérience de voleur dans son village, il savait qu’il valait mieux faire profil bas pendant plusieurs jours après le larcin, avant de récidiver !

 

Il n’entendit rien de tel. Toutefois, il apprit que les plumes de ces volailles pouvaient produire des flammes à trois couleurs.

 

De retour chez lui, il s’empressa de déterrer les plumes pour les étudier.

 

– « Je comprends pourquoi ils élèvent autant de poules. » Il plaça les plumes dans son sac. Pour les autres, elles n’étaient guère plus que des flammes à trois couleurs, mais pour lui, elles permettaient une triple amélioration spirituelle.

 

Dans l’immédiat, son plan était d’obtenir un médicament spirituel, puis de l’améliorer afin de le rendre plus puissant.

 

Après un repos bien mérité de quelques jours, il commença à avoir faim. Il posa alors son deuxième volume des plantes et des végétaux et s’aventura dans la nuit noire. Très vite, le jeune chasseur revint avec 2 poules dans son escarcelle.

 

Un mois passa. Entrecoupé de moments de repos et de larcins. Mais cette fois, les nouvelles commencèrent à se répandre sur le Pic du Nuage Parfumé: De nombreuses poules manquaient à l’appel!

 

Même Li Qinghou en entendit parler. La disparition de plusieurs dizaines de poules ne pouvait pas passer inaperçue. Mais l’immortel n’y prêta pas plus attention que ça car il avait des affaires importantes à gérer à l’extérieur du pic.

 

Les personnes les plus atteintes furent les disciples responsables de la préservation du poulailler. En fait, ils redoutaient davantage le seigneur du Pic dont ils dépendaient. Les poules avaient tout de même été dérobées sous leur nez  !

 

Mais ils ne pouvaient rien faire contre cela. A chaque fois qu’ils tentaient une approche différente pour protéger les poules, elles finissaient toujours par manquer. Le plus troublant, c’est qu’elles le faisaient sans laisser la moindre trace. Elles disparaissaient…sans un bruit…

 

Le corps du jeune ‘voleur’ en avait terminé avec les affres de la douleur et de l’épreuve. Il avait même repris du poids. Ce qui était tout à fait normal compte tenu de l’énergie qu’il reprenait en mangeant de la bonne volaille…encore…et encore ! Son teint était redevenu beau et sa vie…de nouveau agréable.

 

Il était de merveilleuse humeur, et son ventre ne comptait plus le moindre vide. Sa vitesse d’assimilation du second volume s’accélèra, puis il parvint finalement à la fin de son étude. Comme pour le premier volume, il avait tout étudié dans les moindres détails, les feuilles, les tiges, les racines, les veines, et même les petits duvets. Il était désormais plus confiant que jamais et savait qu’il identifierait les plantes même si elles devaient être découpées en mille morceaux !

 

Le torse bombé, il arpenta l’extérieur de sa résidence…  « Cette fois, je vais faire savoir à tout le monde que je suis le Seigneur Tortue et que c’est moi qui ai battu Zhou Xinqi ! » Il se dirigea droit vers le Pavillon des 10 000 Médecines.

 

Voilà la fin du chapitre, merci pour votre lecture ! Sinon, nous cherchons des traducteurs et checker si intéresser ! Veuillez me MP  sur discord : Someone.#5268

Merci à Chireads de nous donner la chance de continuer ce projet, n’hésitez pas à faire un tour sur leur site pour lire d’autres super-œuvres.

Tags: Lis des novels NOVEL : Une Eternelle Volonté | A Will Eternal 20, novel NOVEL : Une Eternelle Volonté | A Will Eternal 20, lis NOVEL : Une Eternelle Volonté | A Will Eternal 20 en ligne, NOVEL : Une Eternelle Volonté | A Will Eternal 20 chapitre, NOVEL : Une Eternelle Volonté | A Will Eternal 20 en haute qualité, NOVEL : Une Eternelle Volonté | A Will Eternal 20 light novel, ,

Commentaires

Chapitre 20