Sombre ?

NOVEL : Une Éternelle Volonté | A Will Eternal 28

————————————————————————–

GS NATION

Une Eternelle Volonté | A Will Eternal

[Traducteur : Chireads.com]

[Checker : Chireads.com]

Merci à Chireads de nous donner la chance de continuer ce projet, n’hésitez pas à faire un tour sur leur site pour lire d’autres super-œuvres.


Chapitre 28 : La pression est motivante

 

Bai Xiaochun fit un bond en apercevant tout ce monde qui le dévisageait comme une bête curieuse. Chen et Zhao, encore groggy du choc reçu par le Maître Zhou lorsqu’il les avait poussés sur le côté, repartirent à l’assaut du bambou pour l’examiner.

 

Le vieux Maître étudia les tiges une par une et sa stupéfaction alla grandissante. Mais le jeune garçon paniquait. Pour lui, tous ces gens agissaient comme des fous. Ce n’était qu’un bambou, non ? En plus, il avait prévu initialement de faire pousser ses bambous jusqu’à une longueur de 30 m…

 

Il recula de quelques pas et tenta d’attirer l’attention de Zhou.

 

– « Maître… » Cria-t-il.

 

– « Merveilleux! Stupéfiant! » Le vieux Maître caressait chaque centimètre de la plante en riant. Dans son euphorie il n’entendait même pas la petite tortue. – « Un Bambou d’Hiver Spirituel comme celui-ci est extrêmement rare. Ce n’est qu’en atteignant cette longueur qu’il obtient un vert si profond. En fait, dans son état actuel, ce n’est pas une plante médicinale, mais plutôt l’ingrédient principal pour forger des épées de bambou spirituelles. Il peut même servir à lancer des techniques magiques particulières!

 

– « Ecoutez bien tout le monde. Prenez une profonde inspiration. » Maître Zhou ferma les yeux et respira profondément. – « Sentez-vous ce parfum ? Ça sent la chair et l’os, non ? Un arôme unique que vous retrouvez avec ce type de bambou! »

 

Chen Zi’ang et Zhao Yiduo firent de même…tout comme le restant des disciples.

 

Xiaochun s’éclaircit la voix. Il avait senti cet arôme précédemment. Pourtant, il était plutôt certain…qu’il s’agissait du parfum des os de poules. Il avait enterré les restes de ses gueuletons dans le sol spirituel, là où il avait fait pousser ses bambous…et en plus il s’était chargé lui-même de nettoyer les os.

 

À partir de cet instant, il prenait vraiment toutes ces personnes pour des cinglés.

 

– « Maître… » Cria-t-il de nouveau.

 

Une violente secousse parcourut le corps de Zhou. Ses yeux devinrent des flammes enragées. – « Bon sang! Mais qu’est-ce qui s’est passé ici ? Quelqu’un a mordu dedans ? Le Bambou d’Hiver Éternel est très amer et il ne se mange pas cru! Quel est le salaud qui a mordu dedans et ruiné sa qualité ? » Pour lui c’était comme découvrir un morceau de jade parfait bouffé par les nuisibles. Il tourna alors vigoureusement sa tête vers Xiaochun.

 

– « Je n’ai rien fait! » Celui-ci recula nerveusement, et il se souvint tout à coup de sa première fois où il avait été affamé et s’était jeté en désespoir sur la seule chose comestible à portée de bouche, le bambou!

 

Tous les disciples portèrent leur regard sur les tiges de bambou que dévisageait le vieux Maître. Zhou avait normalement une bonne composition, mais cette vision extraordinaire d’un Bambou d’Hiver Spirituel l’avait complètement retourné.

 

Finalement, il lança un regard profond en direction de la petite tortue. – « Ce bambou a le rang super extrême…non, attendez, suprême. Il vaut 10 000 points de mérite! » La récompense habituelle était de 10 points ou au mieux de 100. Les disciples faillirent s’étouffer!

 

L’assistant était émerveillé. Obtenir une plante spirituelle d’un niveau suprême était d’une rareté absolue.

 

Xiaochun était très excité. Il approcha immédiatement de l’assistant et lui tendit son médaillon d’identification. L’assistant hésita et regarda son supérieur, mais il donna les points au jeune garçon.

 

Les points en poche, il se tourna vite pour partir, bien déterminé à ne jamais revenir traiter avec ces fous.

 

– « Hé, quel est votre nom ? » Lui cria Zhou.

 

– « Bai Xiaochun. Je suis Bai Xiaochun et mon oncle est Li Qinghou! » Il mentionna le nom de l’Immortel afin de se prémunir de tout danger éventuel.

 

– « Pfff! » Zhou sembla irrité. – « Vous pensez être assez intelligent, mais la Secte du Courant Spirituel est une secte formidable, avec une longue histoire derrière elle. Il y a toujours des disciples qui viennent avec leurs secrets et leur bonne chance toute particulière. Je ne m’abaisserai pas à vous demander les spécificités de votre méthode de culture, mais la prochaine fois que vous ferez pousser un bambou similaire, assurez-vous de me l’apporter et vous obtiendrez une jolie récompense en points de mérite! » Zhou leva ensuite la main pour autoriser la petite tortue à repartir. Parce que tout compte fait, la mission était accomplie.

 

Xiaochun serra fort son médaillon en s’éloignant du Bureau des Missions et il se dirigea droit vers la Pharmacie de Médecine Spirituelle du Pic du Nuage Parfumé. C’était l’endroit où vous obteniez des médicaments spirituels et où vous pouviez aussi remettre des médecines spirituelles que vous aviez conçues en échange de points de mérite.

 

Il hâta le pas vers le bâtiment tant convoité et décida d’acheter une bouteille de pilules médicinales pour le 5ème niveau de Condensation du Qi. Ces pilules n’étaient pas données. Au début, il pensait que ses 10 000 points représentaient beaucoup, mais les substances spirituelles coûtaient vraiment très cher!

 

– « Des pilules Dieu Vert qui rassemblent l’Esprit. » Murmura-t-il en regardant sa bouteille de pilules qu’il tenait dans sa main. Elle contenait 3 pilules médicinales qui lui avaient coûtées 4 000 points de mérite.

 

Mais il s’agissait de pilules que des disciples ordinaires ayant un niveau de Condensation du Qi ne pouvaient pas s’offrir. Elles étaient assez impressionnantes. Non seulement leur efficacité médicinale était supérieure mais elles fournissaient également une énergie spirituelle plus pure.

 

La petite tortue n’était pas convaincue que le passage au 5ème niveau de Condensation du Qi serait suffisant, alors il prévoya d’atteindre le grand cercle du 5ème niveau.

 

Il avait pensé viser le 6ème niveau afin d’éviter le combat à la compétition, mais Li Qinghou ne l’entendrait pas de cette oreille, et il lui infligerait d’autres sanctions punitives.

 

Quant au restant de ses points de mérite, il ne les gâcha pas. Il les utilisa pour acheter des talismans défensifs. Avec ces protections dissimulées dans sa tunique, il se sentait beaucoup plus en sécurité.

 

Malheureusement, il n’eut pas assez de points pour aller acquérir au Pavillon des Trésors une arme ou deux pouvant lui convenir pour le stade de la Condensation du Qi. Donc il rentra chez lui, s’assit jambes croisées dans sa cabane et sortit les pilules pour les étudier.

 

– « Il me reste encore 3 mois. Il est temps de méditer! » Il serra les mâchoires et regarda autour de lui afin de s’assurer que personne ne l’observait. Puis il effectua une incantation gestuelle. Instantanément, le wok-tortue vola avec un lot de plumes des queues de poules spirituelles pour démarrer un feu à trois couleurs.

 

Une seule plume ne suffisait pas pour faire apparaître les 3 motifs éclairés du wok, il en fallait 10. Ensuite, il respira un bon coup avant d’y jeter les trois pilules médicinales permettant une triple amélioration spirituelle.

 

Le processus terminé, les Pilules Dieu Vert comportaient 3 motifs argent à leur surface. Il en prit une qu’il plaça dans sa bouche.

 

La pilule dissoute, l’énergie spirituelle se répandit en lui de façon explosive. Xiaochun utilisa alors rapidement les techniques de respiration et les postures de l’Art de Contrôler le Chaudron de Qi Pourpre pour gérer le flux d’énergie spirituelle.

 

Après quelques jours, des bruits de roulements retentirent dans la cabane, et de nombreuses particules de poussière explosèrent dans une onde de choc. Xiaochun rit comme un bienheureux.

 

– « 5ème niveau de Condensation du Qi! » Dit-il en haletant. Il avait les yeux brillants. Après avoir mangé énormément de poules spirituelles dernièrement, son niveau avait déjà atteint le grand cercle du 4ème niveau de Condensation du Qi. Et avec cette pilule ingérée, il put facilement effectuer une nouvelle percée et atteindre le niveau supérieur.

 

Son corps expulsa beaucoup de crasse, mais pas autant qu’avant. Il ne prit pas immédiatement une autre pilule. Il se lava plutôt les mains et prit du temps pour se stabiliser. Cinq jours plus tard, il consomma la deuxième pilule, son énergie spirituelle forma un courant plus large et plus rapide qu’avant et son niveau grimpa en flèche.

 

Plusieurs jours de stabilisation s’en suivirent et il consomma sa 3ème pilule qui le fit percer au grand cercle du 5ème niveau de Condensation du Qi.

 

Sa peau était devenue plus claire et son énergie…plutôt unique!

 

Le seigneur tortue était assez content, mais il lui manquait un cheveu d’écart pour atteindre le 6ème niveau. Malgré tout, il savait qu’il devait ces progrès à son wok-tortue et à sa capacité d’amélioration spirituelle.

 

Plus il pratiquait et plus il réalisait son utilité. Ce qui le rendit encore plus curieux de connaître ses origines. Même si le wok évoquait la forme d’une carapace de tortue, plus il l’étudiait, moins la ressemblance le frappait.

 

Il creusa ensuite davantage la question de l’amélioration spirituelle et apprit que le Pic du Chaudron Pourpre était connu pour ses capacités d’amélioration spirituelle. En fait, si vous payiez suffisamment de points de mérite, vous pouviez obtenir les services de Maîtres chargés d’effectuer les améliorations. On disait que le Seigneur du Pic du Chaudron Pourpre était un grand Maître dans cet art.

 

Faisant courir ses doigts sur les motifs de son wok, Xiaochun avait les yeux rêveurs. Mais il y avait tant de choses qu’il ne comprenait pas, et cela lui créerait des maux de crâne s’il y pensait trop. Il tendit sa main et fit apparaître son épée de bois et son pendentif de jade vert.

 

Ils étaient ses seules possessions magiques du moment. Alors il serra les dents et se prépara à leur appliquer une triple amélioration.

 

– « Je me demande à quoi ils ressembleront après! »

 

Les 3 motifs du wok-tortue s’allumèrent. Il y jeta son pendentif. Une lumière argent brilla et des bruits de tonnerre retentirent. Fort heureusement, le son ne se propagea pas trop loin.

 

Lorsque la lumière argent diminua, le pendentif possédait ses 3 motifs argent qui brillèrent un moment avant de s’éteindre. Mais Xiaochun savait que son amulette protectrice était différente.

 

En fait, il était encore possible d’apercevoir de petites taches pourpres brillantes sur le pendentif. Sa forme avait changé et était passée d’ovale à ronde. 

 

Il y infusa de l’énergie spirituelle et créa tout un spectacle son et lumière avec l’apparition d’un bouclier vert de 1 m d’épaisseur tout autour de lui…

 

 

Voilà la fin du chapitre, merci pour votre lecture ! Sinon, nous cherchons des traducteurs et checker si intéresser ! Veuillez me MP  sur discord : Someone.#5268

Merci à Chireads de nous donner la chance de continuer ce projet, n’hésitez pas à faire un tour sur leur site pour lire d’autres super-œuvres.

Tags: Lis des novels NOVEL : Une Éternelle Volonté | A Will Eternal 28, novel NOVEL : Une Éternelle Volonté | A Will Eternal 28, lis NOVEL : Une Éternelle Volonté | A Will Eternal 28 en ligne, NOVEL : Une Éternelle Volonté | A Will Eternal 28 chapitre, NOVEL : Une Éternelle Volonté | A Will Eternal 28 en haute qualité, NOVEL : Une Éternelle Volonté | A Will Eternal 28 light novel, ,

Commentaires

Chapitre 28